Tremblez pour Fessenheim

Publié le par KLAPP'68

centrale-japon.png
    Le 16 juillet dernier, un violent tremblement de terre de magnitude 6.8 sur l’échelle de Richter d'épicentre situé à seulement 9 km de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa au Japon a provoqué d'importants dégats sur les installations. Ces dernières n'étaient  pas à l'origine conçues pour résister à ces secousses de trois fois supérieures aux normes définies.
    Bilan provisoire: La centrale qui fournissait 7% de l'électricité du pays a été très abîmée (incendie d'un transformateur, dégats sur les structures) et a été arrêtée d'urgence. Malgré cela, plusieurs rejets incontrôlés de radioactivité ont eu lieu, et désormais de grandes inquiétudes pèsent sur les risques potentiels à court et moyen terme que présentent les installations endommagées et chargées de combustible nucléaire (1).

    C'est donc l'occasion de faire le point sur le risque sismique sur les centrales nucléaires en France, notamment sur la centrale de Fessenheim tout près de chez nous.

    Selon le réseau Sortir de Nucléaire, les centrales nucléaires d'EDF ne sont pas adaptées au risque sismique. L'association écologiste a donc décidé de publier sur son site web des données confidentielles de l'électricien sur le sujet  datant de 2003 (2).

    Pire encore, l'association citoyenne a découvert qu' EDF a minimisé, et même falsifie des information  inhérentes aux risques sismiques pour ces centrales afin d'éviter d'avoir à entreprendre des travaux de mise en conformité évalués en 2001 par l'IRSN (Institut de la Radioprotection et de Sureté Nucléaire) à 1,9 milliards d'euros, dont 400 millions d'Euros pour la seule centrale de Fessenheim (3),(4),(5).

    Nicole Roelens, membre de l'association "Stop Fessenheim"  dénonce:

    <<Les réacteurs de Fessenheim n’ont qu’une enceinte de confinement à paroi unique avec un revêtement métallique de faible épaisseur sur la paroi interne en béton, alors que quelques années plus tard les réacteurs ont été construits avec une enceinte double et munie d’un système d’aspiration entre les deux parois. La centrale de Fessenheim serait donc plus facilement détruite en cas d’incident grave. Elle ne résisterait  pas à la chute d'un avion de ligne ou de combat, ni aux armes modernes à tête perforante qui font partie, depuis longtemps, de l'arsenal des groupes terroristes. Elle résisterait aussi très mal à un séisme comme celui de Bâle en 1356 avec l'épicentre sous le site
 
    Ses installations ne sont pas conformes, sur le plan sismique, à la règle fondamentale de sûreté actualisée en 2001, or elle est construite sur une faille active et des couches alluviales amplifiant tout séisme. Sa mise aux normes a été recommandée par l’autorité de sûreté nucléaire mais EDF a fait un lobbying  forcené pour ne pas avoir à appliquer cette mise en conformité qui aurait, il est vrai, un coût exorbitant à Fessenheim.  Nous détenons des documents sur les consignes internes d’EDF organisant cette campagne de lobbying  pour être de fait dispensée de cette mise aux normes.>>

    Et d'ajouter:Fermeture-Fessenheim.png

    <<La centrale pour assurer son refroidissement par le fleuve a été construite en dessous du niveau  de la digue du Rhin canalisé (dit grand canal) et elle risque d’être inondée en cas de crues importantes . [...]Les réacteurs deviendraient alors techniquement immaîtrisables avec à la clé un accident nucléaire majeur.
Elle serait  inondée aussi en cas de rupture de digue (séismes, sabotages).>>

    Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", souligne:

    «Il s'agit (ndlr: les travaux de mise en conformités évalués à 19 millions d'Euros par l'IRSN) de travaux de renforcement sur des canalisations de circuits de refroidissement ou sur la structure des réacteurs. Problème, sur les sites qui datent des années 1970, à Bugey (Ain) ou à Fessenheim (Haut-Rhin), les travaux sont techniquement impossibles. Seule solution: La fermeture ».
 




    (1)« Séisme atomique au Japon. Le nucléaire civil ébranlé dans le monde. Premier bilan par le Réseau  Sortir du nucléaire » (25 juillet 2007) http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/dossiers/seismes2/bilan-seisme-japon.doc
    (2)« Le réseau ortir du nucléaire fait la transparence sur la question des séismes. Il rend publiques les données jusque là cachées aux citoyens par EDF, l'autorité de sureté nucléaire et l'Etat - 6 pages. http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/dossiers/seismes2/confidentiel.pdf
    (3)Séismes: EDF met en place un lobbying  au plus haut niveau pour empêcher la prise en compte des données gênantes  - 5  pages. http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/dossiers/seismes2/lobbying.pdf
    (4) « Séismes: EDF évalue à 1,9 milliards d'euros les travaux à faire sur ses réacteurs nucléaires », fin 2002, 9 pages. http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/dossiers/seismes2/1900M-euros.pdf
    (5) Risques sismiques- falsifications par EDF de données sismiques. Site « sortir du nucléaire »: http://minilien.com/?iOanr6WDq6

    L'ensemble de ces documents est accessible depuis http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=seismes2&page=index
ou
http://minilien.com/?UEUuZ2zpNV
 

Commenter cet article