Les dégâts collatéraux du Tram Train bockelien

Publié le par KLAPP'68

   Quand on y regarde de près, on s’aperçoit vite que le Tram-Train a d’abord été une opération d’auto-promotion du Maire de Mulhouse. Au-delà des effets d’annonce, on découvre des problèmes techniques, politiques et financiers que l’usager/contribuable ne connaît pas, ou mal. 

   Qui sait par exemple que le matériel prévu pour la ligne Mulhouse-Kruth est médiocre et beaucoup plus cher que celui acheté ailleurs pour un même usage? Qui sait que pour rogner le projet à des fins d’économie et l’arrêter «provisoirement» à Thann, on a financé la démolition à l’explosif d’un ouvrage (le Tunnel situé à l’arrêt de Thann-Nord) qui est le plus ancien de ce type sur le plan européen?(1) Qui sait que Zeller, coresponsable de cette gabegie - où apparaissent aussi les premiers effets de la privatisation de la SNCF déjà séparée de RFF - s’est payé le luxe de s’adresser aux habitants de la vallée de la Thur pour leur dire qu’ils devaient «mériter» le Tram-Train!!! 

   Pour qui se prend-il celui-là? Non content de gaspiller, avec son complice Bockel, et dans des conditions qui mériteraient d’être clarifiées, les deniers du contribuable, il s’est permis d’exiger allégeance au grand Seigneur d’Alsace qu’il croit être devenu et qui supporte mal ceux qui se battent pour un service public de qualité et qui ont déjà empêché que la ligne Lutterbach-Kruth soit fermée comme l’a été celle de Bussang-Remiremont en 1990. 

   Le 9 juillet 2007, le jour même de l’ouverture du chantier de démolition du Tunnel de Thann-Nord, un militant de la vallée de la Thur a distribué un tract que nous reproduisons ci-dessous. Il vous apportera quelques éléments d’information sur ce qu’il faut bien appeler les dégâts collatéraux d’un Tram-train plutôt conçu pour porter aux nues l’image de nos élus que pour transporter correctement des passagers. 

(1) Voilà le ton bêtifiant qu’on utilise dans « L’Echo Mulhousien » de juillet-août 2007 pour annoncer la «bonne nouvelle» sous le bandeau «MULHOUSE la renaissance» et sous le titre «Tram-train, c’est parti»:«Des tirs d’explosifs aux alentours de Thann? Pas de panique, ce sont simplement les travaux du tram-train qui commencent ! En effet, le petit tunnel de Thann-Nord doit être démoli ; les travaux démarreront le 8 juillet»
   Sûr qu’avec une information et des analyses de cette qualité, les lecteurs de «l’Echo Mulhousien» vont comprendre ce qui se passe!... De quoi méditer sur les techniques de manipulation de nos élus à travers ce qu’ils appellent « l’information municipale », financée par celles et ceux qui subissent ces manipulations…  


KLAPP'68

   Voilà le tract distribué le 9 juillet : 



VOUS AVEZ DIT MODERNISATION ?

    Le LUNDI 9 juillet sera noté, non pas d’une pierre blanche pour les usagers de la ligne Kruth – Mulhouse, mais d’une pierre noire qui marquera le début d’une régression sur notre ligne.

    Avec la démolition du tunnel ferroviaire de Thann – Nord qui, en dehors de sa valeur patrimoniale et architecturale, est sans doute l’ouvrage de ce type le plus ancien sur le plan européen et peut-être même mondial. 

    Mais le «progrès» ne s’arrêtera pas là ! Grâce à cette «modernisation», on reviendra à des temps de parcours dignes du temps de la vapeur, avec un «progrès» supplémentaire, le matériel «moderne» qui équipera la ligne sera dépourvu de toilettes, commodité dont disposaient nos voitures du temps de la vapeur. Certes, les usagers voyageront dans des rames « habillées » par l’artiste PERET, mais à quel coût? 

    A bout du compte les collectivités auront dépensé quelques centaines de millions d’euros. 

Pour aller moins vite. Est-ce pour répondre aux «intérêts» de la technostructure de Réseau Ferré de France (RFF) et de la SNCF ? Dans la même période (et à juste titre), on a dépensé plusieurs milliards d’€ pour relier Paris à Strasbourg plus rapidement. 

    Vous avez constaté une contradiction!? 

    Bien sûr, à grands coups d’annonces médiatiques, on nous annonce que nous disposerons.

    De l’une des offres de transport les plus attractives de la Région Alsace. Nous en prenons acte, mais si c’est l’une des plus attractives,c'est qu’il y en a de plus attractives encore, non ? 

    Dans le Bas-Rhin par exemple ?..  Ce Département dispose déjà de la faveur de voir circuler 

    Tous les Autorails à Grande Capacité (AGC) acquis par la Région Alsace et payés par l’ensemble des contribuables, y compris ceux du Haut-Rhin ! Et cela continuera avec le matériel du tram-train. En effet, nos amis Bas-rhinois, conscients que l’Avento qui doit équiper notre ligne est loin d’être la 8e merveille du monde, se sont dépêchés de sortir de ce guêpier et ont décidé d’équiper leur future ligne de tram-train avec le nouveau matériel d’ALSTOM.  

    Alors que d’autres pays protègent leurs monuments ferroviaires caractéristiques, à travers de fêtes joyeuses et populaires, chez nous les détruit ! Pour la petite histoire, je rappelle que les scénarios d’étude de la modernisation de la ligne en 1994, avant qu’on commence à parler de tram-train en 1995, prévoyait qu’il ne faudrait que 8 rames de TER pour assurer un service équivalent à celui prévu avec 12 rames d’Avento et pour un coût bien moindre. 

    Dans ce scénario, il était prévu 3 allers-retours journaliers directs vers Bâle, sans rupture de charge à Thann-Nord, comme prévu en 2010 avec le tram-train (qui impose en plus un second changement entre la place de la Gare et les quais à Mulhouse). 

    L’électrification en courant de 25 000 volts était envisagée de bout en bout sans démolition de tunnel et le temps de parcours entre Kruth et Mulhouse était prévu en moins de 45 minutes, alors qu’avec le tram-train, on va frôler les 70 minutes ! 

    25 minutes de perdues en 15 ans ! 

    Ce qui signifiera, dans une année, 6 journées utiles de perdues de plus dans les transports en commun ferroviaires à partir de 2010 pour une personne qui travaille à Mulhouse ou plus loin ! 

    Il a vraiment un goût AMER, le PROGRÈS. 

    Mais peut-être que le mot PROGRÈS n’a pas la même signification pour les ignorants que nous semblons être que pour les élites qui ont fait dire au président Adrien ZELLER à Bitschwiller-les-Thann en décembre 2005 «Que nous devions mériter le tram-train» 

    Nous qui, avec un certain nombre de citoyens de la vallée, en 1979, avons tout mis en œuvre pour que la ligne Lutterbach - Kruth ne soit pas fermée, puis démantelée comme Bussang - Remiremont en 1990.

 

Daniel Walter : citoyen de la vallée de la Thur et usager du train

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article